Terra Nova emploie un système de détection du gaz innovateur pour améliorer les résultats

							Terra Nova reçoit un prix pour la nouvelle technologie de détection du gaz.
Zona Bath et Ed Sharpe posent avec le prix Institution of Chemical Engineers (ChemE) 2015 Process Safety Award pour la technologie de détection du gaz à bord du Terra Nova.

À 350 km à l'est de St. John's, le navire de production, de stockage et de déchargement (NPSD) Terra Nova est souvent exposé à des conditions météorologiques exceptionnelles. C'est pourquoi le système de détection du méthane du navire était susceptible de déclencher de fausses alarmes menant à des arrêts de l'usine en raison de la neige, de la pluie et du brouillard. Suite à l’apparition de sulfure d’hydrogène dans le gisement, le service de l'ingénierie a remplacé le détecteur par un nouveau système en mesure de détecter le méthane et le sulfure d’hydrogène.

L'ancien système mesurait la quantité d'énergie absorbée dans l'air. La modélisation de dispersion a montré que la nouvelle technologie pouvait apporter des améliorations. Le nouveau détecteur est cinq fois plus sensible et peut détecter les molécules précises associées au méthane et au sulfure d’hydrogène.

Grâce à ce nouveau système et à l'optimisation de l'agencement, nous pouvons maintenant détecter 100 % des émissions. Suite à l'adoption de la nouvelle technologie et l'utilisation d'une nouvelle modélisation des émissions, on a choisi une conception fondée sur le rendement qui a réduit le nombre de fausses alarmes et éliminé les faux déclenchements. Résultat : une fiabilité accrue, une réduction des besoins d'entretien du système de détection du gaz et une amélioration de la sécurité générale sur le NPSD.

Cet article contient des renseignements de nature prospective. Voir les mises en garde pour plus de détails.

Précédent
1 sur 6