Lawrence House décerne la bourse d'art 2016 commanditée par la Fondation Suncor Énergie

							Lawrence House décerne la bourse d'art 2016 commanditée par la Fondation Suncor Énergie.
La murale de Kennady représentant le chef Shingwauk accueille les visiteurs au centre des étudiants autochtones de l'école secondaire Great Lakes.

La Fondation Suncor Énergie appuie la bourse d'art Walter Petryschuk depuis 2012.  Walter est un directeur à la retraite de la raffinerie de Sarnia qui a joué un rôle de premier plan dans la contribution de Suncor à la restauration du Lawrence House Centre for the Arts au milieu des années 1980.  

La bourse de 2 500 $ est décernée chaque année à un jeune artiste local inscrit à un programme d'études postsecondaires en art. Cette année, la boursière est Kennady Osborne, diplômée de la Sarnia Collegiate Institute & Technical School (qui s'appelle maintenant Great Lakes Secondary School).   

Sa soumission comprenait une murale du chef Anishinaabe Shingwauk au centre d'étudiants autochtones de son alma mater. Le chef Shingwauk fut un leader national durant la guerre de 1812 et joua un rôle essentiel dans l'établissement de la Première Nation Garden River près de Sault Ste. Marie, en Ontario. Il est également considéré comme un visionnaire historique pour avoir reconnu l'importance de préserver la culture et l'éducation autochtones. 

Kennady et sa famille étaient très heureuses qu'elle ait remporté la bourse mais cet événement a pris une signification plus profonde pour son père Shawn. Mabel Ruth Bearfoot, sa grand-mère, était une survivante de pensionnat indien. « C'est un moment de fierté pour moi que Kennady ait la liberté de s'exprimer dans sa propre culture, déclare Shawn. Ma grand-mère serait aussi fière car dans son temps, on vous arrêtait pour avoir fait quoique ce soit ayant trait à la culture autochtone – danser  porter des objets sacrés, parler sa langue – tout cela était interdit. »  

Shawn croit qu'en dépit des atrocités endurées par son peuple durant toute l'histoire du Canada, il y a encore de l'espoir. « Pour moi, c'est extraordinaire que nous ayons fait tant de progrès en quatre générations. Je crois que cela témoigne non seulement de la force de notre peuple, mais également de notre direction en tant que pays. »

Nous offrons nos meilleurs vœux à Kennady, qui déménage à Toronto pour poursuivre ses études au Ontario College of Art & Design, et remercions Shawn d'avoir partagé l'histoire de ce moment excitant pour sa fille.

Précédent
1 sur 6