La réduction du bruit en ce qui concerne les éoliennes : des réponses à vos questions

Les éoliennes, comme les autres pièces d’équipement mécanique, produisent un son. Au cours de notre travail avec les parties intéressées locales dans les collectivités où nous prévoyons réaliser des projets de parcs éoliens, on nous pose souvent des questions au sujet des turbines et de leur son/bruit. Voici les réponses aux questions les plus fréquentes.

Quels sont les sons que j’entends?

Les éoliennes produisent deux types de sons : aérodynamique et mécanique.

  • Le son aérodynamique est généré par les pales qui fendent l’air. Le son aérodynamique d’une éolienne est généralement décrit comme un « sifflement ».
  • Le son mécanique est généré par les composants internes et les engrenages rotatifs de l’éolienne. Bien qu’il contribue au bruit global, une amélioration de l’isolation et de la conception d’ensemble a permis de réduire le son mécanique.

Quelle est l’intensité de ces sons (ou bruits)?

Le son produit par les éoliennes est mesuré conformément à une norme internationale détaillée. Les exigences gouvernementales partout dans le monde stipulent que le niveau de bruit des parcs éoliens doit être maintenu très bas pour toutes les habitations à proximité. Au Canada, les éoliennes sont généralement installées à une distance minimum de 550 mètres (0,3 mille) des maisons occupées, conformément aux exigences des gouvernements provinciaux. À cette distance, le niveau de pression acoustique du son provenant de l’éolienne sera d’environ 40 décibels (dB) à l’extérieur de la résidence. Ce niveau se compare au bourdonnement émis par un réfrigérateur en marche à environ 40 décibels.

Il est important de rappeler que les sons ambiants varient durant la journée, et sont généralement atténués durant la nuit, en raison de la réduction des activités associées au secteur agricole, au transport et aux autres industries. Cette réduction des bruits ambiants peut faire en sorte que le son des éoliennes devienne plus perceptible.

Durant la planification d’un projet, comment tenez-vous compte du contrôle du bruit?

Durant le développement d’un projet de parc éolien, Suncor respecte les règlements particuliers appliqués par les gouvernements provinciaux de même que ses propres meilleures pratiques relativement au contrôle du bruit. Par exemple, en Alberta, une évaluation de l’impact du bruit est requise pour tous les projets d’exploitation industrielle de l’énergie éolienne soumis. Cette évaluation devra tenir compte des autres installations éoliennes proposées ou en service à proximité de la zone du projet. Outre les limites acoustiques, il existe également des contraintes de distance permettant de créer un espace tampon entre les zones concernées et le projet éolien. Les espaces communs sont notamment les limites des propriétés, les structures inhabitées et les voies publiques, de même que les lignes d’alimentation électrique et de communication. Le plan d’aménagement d’un parc éolien peut être révisé plusieurs fois en fonction des changements apportés aux restrictions environnementales, d’une technologie différente appliquée aux éoliennes, et des consultations auprès des parties intéressées.

Précédent
1 sur 4