2 000 décideurs parlent de développement durable au GLOBE

Mark Little, a participé à une discussion avec Chef Boucher de la Première nation de Fort McKay, à JP Gladu, président et chef de la direction du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA) et Judith Sayers (Kekinusuqs), présidente du conseil tribal des Nuu-chah-nulth et la discussion était animée par Melissa Quesnelle (nom traditionnel Naatoi'Ihkpiakii), conseillère de direction, Indigenous Sustainable Structures Collaborative.

Notre participation au GLOBE Forum 2018, qui s’est tenu du 14 au 16 mars à Vancouver, a été marquée par l'écoute attentive, la réflexion profonde et l'établissement de liens.

GLOBE Forum est le plus important et le plus ancien sommet en matière de leadership à l’intention des entreprises durables. Il réunit plus de 4 000 décideurs du gouvernement, d'entreprises et d'organismes non gouvernementaux afin d'échanger des idées et de s'entretenir de solutions aux enjeux environnementaux et sociaux actuels afin de progresser vers un monde plus propre et plus prospère.

Dans le cadre de la conférence de cette année, le chef de l'exploitation de Suncor, Mark Little, a participé à une discussion intitulée Energy Futures Collaboration: Indigenous Partnerships to Drive Social, Economic & Ecological Impact. La discussion était animée par Melissa Quesnelle (nom traditionnel Naatoi'Ihkpiakii), conseillère de direction, Indigenous Sustainable Structures Collaborative et Energy Futures Lab Fellow. Mark s'est joint au Chef Boucher de la Première nation de Fort McKay, à JP Gladu, président et chef de la direction du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA) et Judith Sayers (Kekinusuqs), présidente du conseil tribal des Nuu-chah-nulth pour parler du rôle toujours plus actif des gouvernements et des communautés autochtones dans la mise en valeur de l'énergie.

« GLOBE nous permet d'écouter, d'apprendre au sujet de la participation des Autochtones au développement de l'énergie et d'en discuter avec un auditoire différent. C'était une excellente occasion de parler de notre parcours avec nos partenaires des Premières Nations dans tous nos secteurs d'activités, et d'apprendre comment aller de l'avant tous ensemble et équilibrer les retombées sociales, économiques et environnementales de manière holistique », explique Mark.

Ginny Flood, vice-présidente, Relations avec les gouvernements, a aussi pris part à un groupe de discussion GLOBE et à un atelier intitulé Energy reimagined: Rethinking our strategies to navigate the transition. L'auditoire s'est penché sur des stratégies d'adaptation à un écosystème énergétique en pleine évolution, notamment les technologies qui pourraient définir notre énergie dans l'avenir et la façon dont nous pourrions financer la transition.

« Durant le panel et l'atelier, certains membres de l'auditoire nous ont dit que notre industrie ne déploie pas suffisamment d'efforts, dit Ginny. Des événements comme GLOBE sont un véhicule pour faire part des innovations que nous entreprenons à Suncor et que nous constatons dans notre industrie. Par exemple, de toutes les activités de recherche et développement menées dans le secteur de l’énergie en 2016 (incluant électricité, efficacité énergétique et nucléaire), 75 pour cent ont porté sur les combustibles fossiles, et je crois que certaines personnes ont été surprises d'entendre cela. »

4 sur 5