Brûlage à la torche 101 : Un guide pour le brûlage à la torche

Notre torche principale est un élément important de l'exploitation sécuritaire de la raffinerie de Sarnia.

À la raffinerie de Sarnia, nous savons que les membres de la collectivité sont préoccupés par le brûlage à la torche. Pourquoi le faisons-nous? Est-ce que c'est sécuritaire? Cet été, nous avons demandé à notre étudiant du groupe Relations avec la collectivité de se renseigner sur le brûlage à la torche et de l'expliquer selon la perspective de quelqu'un qui n'est pas familier avec le processus. Voici ce qu'il a appris :


Le brûlage à la torche a lieu lorsque la pression issue des activités de la raffinerie augmente et doit être libérée. La plupart du temps, la pression à l'intérieur de la raffinerie est contrôlée et le brûlage à la torche n'est pas nécessaire. Il devient parfois nécessaire lorsqu'il y a une hausse de pression inattendue à la raffinerie, ce qui peut être causé par des événements climatiques, des changements opérationnels ou la maintenance.

Le brûlage à la torche est un dispositif de sécurité essentiel qui décharge la pression en brûlant des gaz inflammables et en les dispersant haut dans les airs plutôt qu'au sol. Il y a des soupapes de surpression partout dans la raffinerie qui s'ouvrent et permettent l’évacuation dans le système de torche si la pression devient trop élevée.

Le point fort du système de torche est l'unité de récupération du gaz à brûler à la torche, qu'on appelle affectueusement FGRU aux installations. Le FGRU enlèvera tout liquide dans le matériel envoyé dans la torche, incluant le gaz naturel liquéfié, qui aide à réduire la taille de la torche. Tout ce qui peut être sauvé est récupéré, nettoyé et réutilisé comme carburant pour les appareils de chauffage dans la raffinerie.

Depuis 2012, nous avons été en mesure d'apporter des améliorations importantes sur le plan de la réduction du brûlage à la torche à la raffinerie de Sarnia. Ces améliorations ont été rendues possibles grâce à de nombreux membres dévoués qui s'assurent que la sécurité demeure toujours une priorité. Leur travail est axé sur la détection des problèmes avant qu'ils ne surviennent grâce à des vérifications quotidiennes et en surveillant constamment le débit de gaz, les indicateurs de température et les soupapes de surpression.

Nous savons que les membres de la collectivité ne veulent pas voir de flamme vive. Les employés de la raffinerie travaillent d'arrache-pied pour ajuster et équilibrer les activités de la raffinerie en permanence afin de minimiser le besoin de procéder au brûlage à la torche et de réduire les impacts visibles. Une façon dont nous y arriverons consiste à injecter un mélange de vapeur et d'air dans la flamme, comme lorsque vous soufflez de l'air sur un feu de camp enfumé. Les opérateurs de la raffinerie disposent d'une vidéo en continu en direct de la flamme ainsi que de capteurs de chaleurs afin de surveiller et modifier la vapeur pour continuellement avoir une torche sans fumée.

Nous sommes fiers des résultats que nous avons réalisés jusqu'à maintenant, mais nous cherchons toujours à mieux comprendre comment nous pouvons modifier les méthodes et continuer à nous améliorer.

Pour de l'information sur la qualité de l'air et des données en temps réel, visitez le site Web Clean Air Sarnia and Area (CASA).


Des conversations et examens quotidiens jouent un rôle important afin de déterminer les occasions de réduire ou d'éliminer le besoin de procéder au brûlage à la torche à la raffinerie de Sarnia.

3 sur 5